18 mai 2024
Récits

Samoëns 2014

Le nouveau CHEF

Un récit de TITI

Jeudi  : jour 1
C’est parti pour 11 jours !!! Notre président sera déposé à Airvault après nous avoir accompagné sur seulement 5 kms. Ca commence bien, une navette rate la sortie Moulins et nous voilà en direction de Lyon. Nous y croyons dès l’arrivée mais au décollage, il est clair qu’il faudra remettre ça au lendemain. Et puis la pluie s’installe et nous sommes fin prêt pour l’apéro. Notre nouvelle cuisinière prend ses marques, aidée dans cette difficile tâche tout au long de la semaine (qu’est ce que c’est dur comme métier …) Pour terminer cette première journée, le premier bocal de cerise est entamé.

Vendredi : jour 2
Couvert mais ça vole plutôt bien avec une raccroche possible au Criou en douceur. Georges débute son carnet de navetteur.
Samedi : jour 3
Belle journée pour les teigneux car c’est pas gagné au Criou : en avant pour la CFD ! Mention spéciale pour Tof qui sera récupéré sur le chemin par Olive parti chercher Eric à Cluse. Les premières navettes pour le pied du Criou sont commandées. Jean-Claude découvre des pieds dans ses caissons : pas cool.

Dimanche : jour 4
Décollage 12h face EST tète des Saix-Criou-Bourgeoise. Eric explore la vallée en vol : mince y’a pas de panneau de signalisation sur ces montagnes ! Arrivée de Camille, une nouvelle stagiaire. Trop de vent ? Pas de problème, jamais pris au dépourvu, Laurent sort son jeu de Molkky et la partie de rigolade est lancée. Le soir, une équipe d’aventurier file à la bourgeoise pour atteindre un modeste 50% de décollage.

Lundi  : jour 5
Ca démarre avec un vol du matin, puis le ciel se charge, et se sera Viaferrata l’AM et antibiotique pour Didier.
Mardi : jour 6
Réglage de la sellette de Baptiste et de Tof : une si belle sellette sur un gars si mal fichu. Puis c’est un vol aux Saix et l’AM une découverte du col du feu pour une partie du groupe. En effet, à la montée, c’est la panne pour une navette laissant Didier, Olive et Monique sur Annemasse. Pendant ce temps, au décollage, un phénomène étrange ce produit : le phiphi, prêt à partir dos voile, effectue une bascule arrière en criant de douleur. Le genou est sorti puis re-rentré, bref c’est pas beau de vieillir. Pour le retour nous sommes gratifiés d’une douce odeur de pieds marinés dans la navette.

Mercredi : jour 7
C’est la pluie, ouf… Pour la matinée, marche et achats divers et variés à Samoëns sont au programme. L’AM sera une sortie rafting, genre jeune contre vieux (et oui, le jeune en a dans le caleçon), ou bien balade à Annecy et Sallanches, y’en a pour tout le monde.

Jeudi : jour 8
Le temps s’améliore. Une équipe part faire une journée cross avec Laurent Broisin (moniteur et président du club Agy Plane) le matin observation du groupe à Passy Plaine Joux et l’AM malgré des plafonds à moins de 2000 une jolie balade au départ de Mieussy (Mieussy-Revagne-Orchez-Chevran-Nancy-Petit Bargy-Chevran-col de Chatillon-Samoëns) tous ça avec l’encouragement du reste de l’équipe à Mieussy. Et pour le soir, c’est le bleu, avec Georges aux manettes.

Vendredi : jour 9
Qu’est ce qui fait chaux ! 2eme journée cross direction les falaises de Morzine/Avoriaz. Après un décollage animé (mais pourquoi il tient pas sur ma tête ce casque), ce sera une première partie de vol très malsaine (pas bon le sud dans cette région !) mais un final plus agréable. L’AM midi ça repart de Mieussy. 2 courageux (ou trop pressés) passeront 3 /4 d’heure sur la petite falaise de Mieussy avant l’allumage de lumière. Puis tout le groupe prend la direction de Revagne, puis d’Orchez, où Laurent pour une raison inconnue chutera gravement dans une combe, avec à la clef une intervention de près de 2 heures de l’hélicoptère de la sécurité civil pour transport à l’Hôpital de Contamine sur Arve.

Samedi : jour 10
Premiers départs pour un retour maison. Il fait encore plus chaud. Allez, on fait les Saix. Il fait toujours aussi chaux en haut, et donc, et donc, plouf ! L’AM c’est Mieussy, et à l’attéro, c’est la fournaise. On sent tout le monde fatigué, le cumul des vols et heures de vol sans aucun doute. Le soir Ginette, pour bons et loyaux services rendus à la cuisine, reçoit un paquet cadeau : que d’émotions ! Georges et Ginette remercie tout le groupe pour cette attention

Dimanche  : jour 11
Après avoir déposé Eric à la gare de Cluses, nous poussons jusqu’à l’hôpital pour saluer Laurent et lui apporter quelques affaires. A 9h45 précise, départ de la résidence du Giffre de Septitrain avec un chargement Calci-aire vers Samoëns. Les recherches sont lancées pour retrouver la sellette de Laurent (Tof et Thierry) et à 13h la mission est accomplie. Quant au vol, les Saix en sud c’est pas bon, même si Louis XVI déclare, pour reprendre une expression maintenant célèbre : moi, ça me fait rien ! Enfin, pour clôturer les vols de cette sortie, une restit est lancée à 19H : Patrick, tu vois que c’est pas nécessaire d’attendre l’année prochaine ! S’en suit un apéro à l’extérieur à 21h, ça y est, les 11 jours sont terminés !
Pour les statistiques, on notera qu’un individu que je ne nommerai pas a effectué 29 vols (bravo Patrick !), et pour d’autre entre 15 et 20 heures de vols sur cette semaine qui a vue une météo variée ainsi que de nombreux sites.
Bon rétablissement à Laurent.
Allez, à l’année prochaine !
Titi