25 avril 2024
Récits

Séjour en Albanie 2017

Voici ce que nous dit www.wikipedia.com sur l’Albanie :

L’Albanie, en forme longue la République d’Albanie (en albanais Shqipëria ou Republika e Shqipërisë [ɾɛˈpubliˌka ɛ ˌʃcipˈɾi:s], littéralement « pays des aigles ») est une république située en Europe du Sud, dans l’Ouest de la péninsule balkanique. Elle possède une façade maritime à l’ouest, bordée par la mer Adriatique et la mer Ionienne. L’Albanie partage également des frontières communes avec le Monténégro au nord, le Kosovo au nord-est, la Macédoine à l’est, et la Grèce au sud.

Le pays a un régime politique de type démocratie parlementaire, sa capitale est Tirana (421 286 habitants en 20113) et sa langue officielle est l’albanais. L’Albanie fait actuellement partie de l’OTAN et a officiellement déposé, le mardi 28 avril 2009, à Prague, sa candidature pour faire partie de l’Union européenne. Cette candidature est reconnue par le Conseil européen depuis le 27 juin 2014. De nombreux albanophones vivent par ailleurs en dehors de ses frontières : dans les Balkans, l’albanais compte 7 millions de locuteurs ; des minorités albanaises autochtones existant dans les pays voisins4 ; d’autres communautés issues d’une émigration récente existent en Europe occidentale et aux États-Unis.

Suite sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Albanie

Plus concrètement, l’Albanie est un petit Pays de 3M d’habitants, situé a quelques 100km à l’Est de l’Italie séparée par la mer Adriatique, à moins de 2h30 heures d’avion de Paris (sans escale !).

L’Albanie se décrit principalement par son histoire multi-culturelles. Les religions Musulmanes, Orthodoxes, Catholiques cohabitent en toute intelligence.

Le salaire minimum est dix fois inférieur au SMIC en France. Malgré le faible niveau de vie, la misère n’est pas omniprésente. L’agriculture, les mines, le pétrole et le tourisme sont les principales ressources du pays.

La monnaie nationale est le lek, dont la parité fluctue actuellement vers 135 leks pour un EURO.

Bénéficiant d’un climat Méditerranéen, l’Albanie s’étend sur une superficie totale de
28 748 km2, (à comparer au 551.00 Km2 de la France) soit avec environ 70 % de surface montagneuse, accidentée et difficilement accessible, dont le point culminant est le mont Korab s’élevant à 2 753 m. Le reste est constitué principalement de plaines alluviales ou l’agriculture est très développée.

Quant au parapente … l’Albanie compte moins de 50 pilotes de parapente.

Notre accompagnateur local est à la fois prof de Philo à l’Université de Tirana, Biplaceur et accessoirement organisateur de séjour de parapente en Albanie.

Pratiquant parfaitement notre langue, Julian est un parapentiste érudit qui nous fera partager sa connaissance du pays et de son histoire tout au long du séjour.

Par sa connaissance des sites, de l’aérologie locale et des analyses météo, Julian saura nous orienter vers les sites volables. Nous allons voler tous les jours de ce séjour de 10 jours.

Jeudi 6 Avril : Vol Paris/Vienne puis Vienne/Tirana et arrivée à BERAT notre ville dortoir

Vendredi 7 Avril : reconnaissance du site fétiche de Mollas, site de relief à 650m face à la plaine . Pas de vol de soaring du soir a cause d’un vent trop fort.

Samedi 8 Avril : 2 vols à Mollas. Julian récupère nos amis Suisse, Martine et Jean-Pierre.

Dimanche 9 Avril : Direction le site de bord de mer à DURRES. 2 vols de 3mn de Christophe qui sauve la journée. Le vent est trop orienté Nord. Il aurait fallu une orientation Ouest, voire O/NO. Benoit et Julian clôture la journée de vol par un vol de nuit, attérro sur l’esplanade en plein centre-ville de Berat.

Lundi 10 Avril : 3 vols à Mollas. Posé au déco pour aider Yves et Jean-Pierre à décoller dans un vert fort. Petit cross réalisé sur le 1er vol.

Mardi 11 Avril : 2 vols à Mollas. On attend que les conditions se mettent en place pour le premier vol. Déco vers 12h30 pour un petit cross avec posé à Gostim avec Christophe qui avait la possibilité de faire mieux. Second vol en fin d’après-midi lorsque le vent baisse. Décollage vers 18h30 pour un soaring jusqu’à la nuit.

On notera que le clignotant est optionnel en Albanie. Quant aux femmes, on ne les trouve pas trop à notre goût !

Mais les gouts et les couleurs ….

Mercredi 12 Avril : Direction le site de VLORA, une ville ultra touristique en bord de mer, située à 2 h de voiture de Berat. En conditions normales, super site de soaring au-dessus de la ville avec un déco à 700 m et attérro sur la plage. Malheureusement, les conditions ne permettront pas de tenir plus de 15 mn en vol pour tous.

Jeudi 13 Avril : Julian nous fait découvrir un nouveau site de Mal Shpirag, un déco à 1100m avec possibilité de déco en Est ou en Ouest … selon les conditions. Les conditions du jour obligent à décoller en Ouest, dans les rochers et une pente ridicule. Seuls décolleront Christophe, Benoit, Damien puis Julian. Vol intéressant qui promet de jolis cross. Le journée se terminera à Mollas pour le soaring du soir.

Vendredi 14 Avril : Nouvelle tentative de vol de soaring en bord de mer sur le site de DURRES. Christophe en profite pour gommer ses premiers vols de 3 mn avec un joli vol de 2h45mn, suivi de près par Benoit. Beau vol de Julian, Jacky et Damien tandis que Robert et Jacques n’auront pas la même chance et feront un plouf.

Samedi 15 Avril : 2 beaux vols à Mollas. Martine se fera une grande frayeur à cause d’une collision avec un jeune pilote local, tandis que Jean-Pierre va déchirer sa voile au déco.

Dimanche 16 Avril : retour en France par la même route : Tirana / Vienne, puis Vienne / Paris.

  • 17 Vols
  • 5 sites
  • 18h30 de vol pour le plus (Christophe)
  • Beaucoup de navettes
  • Trop de bières (Gorka “50cl” et autres “kricos” pression meilleur que la kro)
  • 40° … c’est du RAKI
  • 20°C à 25°C, c’est la température dont nous avons bénéficié


D’excellentes grillades, même si ce n’est pas le GEGA, le nom de l’hôtel très confortable, situé dans la ville de BERAT.
EDMOND, notre chauffeur … chauffard
Beaucoup de bonne humeur.
C’est certain, on y retournera 🙂 🙂 🙂

Damien.

L’équipe en pleine récupération au bord de la Mer Adriatique avec vue sur le talon de la botte de l’Italie à 75 km.